13 Octobre 2017
14534 visites
Ecologie

Point érosion au 08.10.2017

Durant l’année 2016, nous avons pu observer que les clapages côtiers ont été effectués devant les plages de Marinella, des Corsaires et de la Madrague

Depuis le début de l’année 2017, les clapages côtiers se sont concentrés essentiellement devant la plage de l’Océan avec plus de 180 000 m3 de sable déposé en 5 mois grâce aux nouvelles possibilités offertes par le nouvel arrêté inter-préfectoral

 

 

 

Cette opportunité va t-elle être l’occasion de re-muscler les bancs de sable du nord du littoral quasi absent depuis plus de deux décennies? Il est encore trop tôt pour s’en rendre compte mais en revanche, on voit déjà l’impact du travail de la drague Hondarra de 2016 sur les plages centrales de la côte angloye! Voici, en détail, le « bilan sédimentaire visuel » des plages d’Anglet à marée basse et par grand coefficient de marée de l’automne 2017. Ces observations sont faites en comparant des photos effectuées cette année et l’année dernière dans des conditions similaires:

 

Les plages sud d’Anglet:

– Plage de la petite Chambre d’Amour:

Photo du 08 Octobre 2017, marée basse, coefficient de 103 et hauteur d’eau de 0.53 mètre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo du 20 Septembre 2016, marée basse, coefficient de 105 et hauteur d’eau de 0.52 mètre

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le déficit sédimentaire est net sur les bancs de sable de marée basse à l’automne 2017. Le ressentit d’engraissement constaté au printemps 2017 ne s’est pas confirmé. Bien au contraire, il y a eu plusieurs baïnes qui se sont creusées sur cette plage laissant imaginer un début d’érosion. On le perçoit aussi sur les deux photos suivantes:

– Plage de la petite Chambre d’Amour vu depuis sa pointe:

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo du 08 Octobre 2017, marée basse, coefficient de 103 et hauteur d’eau de 0.53 mètre

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo du 20 Septembre 2016, marée basse, coefficient de 105 et hauteur d’eau de 0.52 mètre

 

 

– Plage du Club:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo du 08 Octobre 2017, marée basse, coefficient de 103 et hauteur d’eau de 0.53 mètre

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo du 20 Septembre 2016, marée basse, coefficient de 105 et hauteur d’eau de 0.52 mètre

En 2017, on a l’impression que le plateau de marée basse s’est scindé en deux, avec une partie qui s’est décalée vers le large, favorisant l’apparition d’un trou d’eau entre les deux bancs. Malgré un recul sédimentaire constaté sur la photo du printemps 2017, la situation s’est légèrement améliorer au nord de cette plage.

– Plage des Sables d’Or vue d’en haut:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo du 08 Octobre 2017, marée basse, coefficient de 103 et hauteur d’eau de 0.53 mètre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo du 20 Septembre 2016, marée basse, coefficient de 105 et hauteur d’eau de 0.52 mètre

Là aussi, une baïne est venue se creuser en plein milieu de la plage en 2017. La situation semble ne pas s’être amélioré depuis le printemps 2017.

– Vue de profil depuis la digue du Club:

sable d'or profil b

Photo du 09 Octobre 2017 (photo ASI)

16-09-2016

Photo du 16 Septembre 2016

Le haut de plage est stable avec un léger désensablement au bout de l’ancien émissaire en 2017.

On a la sensation que la situation sédimentaire du sud des plages périclite depuis 12 mois. Il faut noter que depuis 18 mois, on ne voit plus la drague Hondarra venir devant ces plages.

 


Le centre angloy:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo du 08 Octobre 2017, marée basse, coefficient de 103 et hauteur d’eau de 0.53 mètre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le 20 Septembre 2016, marée basse, coefficient de 105 et hauteur d’eau de 0.52 mètre

Une belle lentille de sable est apparue entre la plage des Corsaires et la plage de la Madrague en 2017. Cette tendance déjà remarquée au printemps 2017, s’est nettement confirmée cet automne, probablement, grâce au clapage côtier devant ce littoral en 2016!

————————————————————————–

Au nord d’Anglet:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo du 08 Octobre 2017, marée basse, coefficient de 103 et hauteur d’eau de 0.53 mètre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo du 20 Septembre 2016, marée basse, coefficient de 105 et hauteur d’eau de 0.52 mètre

Depuis 2016, un trou s’est creusé entre les bancs du large en constant déficit et les bancs du bord où s’opère une accumulation de sable fin. On a toujours un bilan sédimentaire nul. Nous verrons en 2018 si l’effet clapage sur la zone nord aura un résultat positif sur ces plages. On croise les doigts bien fort!

 

Conclusion:

– Les plages sud ont un déficit sédimentaire naissant.

– Au centre, il semblerait que les plateaux de marée basse se soient bien musclés grâce à des clapages côtiers fréquents au droit de ces plages en 2016.

– Au nord, pas de signe d’amélioration pour l’instant. A voir en 2018 avec les clapages côtiers devant la plage de l’Océan!

 

L’équipe SosLa

 

 

Bacalao : Anglet Surf Info - Ecologie