08 Mars 2019
782 visites
Ecologie

Clapage côtier 2018: joli doublé pour Hondarra !

Ça y est, les chiffres du clapage côtier sont arrivés et ils sont excellents! La drague Hondarra signe un joli doublé puisqu’elle réitère le record de 2017 en réalisant une nouvelle fois 100% de clapage au droit des plages d’Anglet.

 

 

 

 364 432 mètres cubes de sable auront été dragués cette année à l’embouchure de l’Adour et auront fini clapés en totalité dans la zone située entre la plage de la Madrague et la plage des Dunes, secteur qui a toujours été délaissé depuis le début de cette pratique en 1974. Nous connaîtrons prochainement l’impact de ces dépôts marins sur les bancs de sables du nord du littoral. 


Rappel historique des clapages côtiers de la côte angloye:

diagramme 2018 C

En vert, le sable qui a été ramené à la côte, en rouge, le sable qui a été perdu pour le littoral. Cliquer sur l’image pour un agrandissement!

 

 

Explication diagramme:


Avant 1974, le sable dragué à l’embouchure de l’Adour était perdu au large provoquant une érosion sans précédent des plages d’Anglet: Pas de Cadre!

 

En 1974, l’état alors propriétaire du port, est condamné pour être à l’origine de l’érosion artificielle des plages d’Anglet. La DDTM de Bayonne met en place dans l’urgence le clapage côtier avec de bons résultats (83% de retour à la côte), d’abord avec sa drague à demeure (1974-1984) puis avec des dragues venues de l’extérieur (1980-1990). Les volumes dragués sont importants et varient en moyenne autour des 700 000 m3 : Cadre vert!


Entre 1991 et 2003, la DDTM n’est plus pro-active sur le clapage côtier alors qu’elle était garante des mesures compensatoires issues de la condamnation de l’Etat. Les résultats des clapages côtiers sont en forte baisse. (15% de retour à la côte) Des dragues venues de toutes l’Europe viennent travailler au port de Bayonne: Cadre violet!


Entre 2004 et 2010, c’est l’arrêt du clapage côtier. Le président de l’ACBA, aussi maire de Biarritz, fait stopper cette activité compensatoire car il est persuadé, à tort, que se sont les clapages côtiers qui polluent ses plages… Les volumes dragués sont en baisse et varie autour des 500 000 m3. Mais l’érosion artificielle de la côte angloye s’accélère à nouveau: Cadre noir!


Entre 2010 et 2015, le clapage côtier reprend grâce à l’association de la ville d’Anglet, la Région Aquitaine et de la CCI Bayonne Pays Basque sur le projet. Des dragues venues d’ailleurs reprennent cette pratique sans trop de contraintes jusqu’à notre manifestation en 2012. Les volumes dragués baissent encore avec des moyenne autour des 400 000 m3: Cadre orange!


Entre 2015 et 2018, la nouvelle drague à demeure Hondarra travaille dans de bonnes conditions. L’équipe du navire ne cesse de progresser, fait tomber les records chaque année et finit par réaliser deux sans faute en 2017 et 2018 . Les volumes dragués baissent encore ce qui montre l’avantage d’une drague à demeure: Cadre jaune!


Il aura fallu attendre 43 ans pour obtenir ce résultat idéal et faire en sorte que cette activité portuaire ait un impact sédimentaire moindre sur la côte angloye:

L’équipe SosLa

IMG_0564

Mars 2018, la drague Hondarra est en train de draguer juste devant l’exutoire de l’Adour.