08 Novembre 2013
74991 visites
Ecologie

Etude de faisabilité du reprofilage des plages Nord

Suite à la sortie de l'article Sud-Ouest au sujet du lancement de l'étude de faisabilité du reprofilage des plages des Cavaliers, des Dunes et de l'Océan qui a provoqué des interrogations au sein des utilisateurs des plages d'Anglet,

 

 la mairie a souhaité clarifier la situation à travers un communiqué et faire le point sur la politique de lutte menée contre l'érosion du littoral:

 

 

 

 

 

Anglet Mars 2013
Au sud de l'embouchure de l'Adour, le recul des plages des Cavaliers, Dunes et Océan est flagrant et se caractérise au sol par une forte pente et la présence importante de madrague.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA VILLE D'ANGLET:

 

"LA VILLE D’ANGLET POURSUIT SA LUTTE CONTRE L’EROSION DU LITTORAL

En complément des campagnes de clapage devant les plages angloyes du sable dragué dans l’embouchure de l’Adour, la Ville d’Anglet lance une étude de faisabilité d’une action de reprofilage des plages Nord. Les sondages pour mesurer l’ensemble des paramètres sont réalisés cette semaine. Si les résultats sont concluants les travaux pourraient être réalisés avant la prochaine saison estivale.

Sécuriser la plage

« La lutte contre l’érosion du littoral n’est pas sans rappeler le mythe du tonneau des Danaïdes », reconnait Jean-Pierre Voisin, adjoint à l’Urbanisme. En effet, le sable des plages angloyes, emporté par des courants sud-nord, s’accumule dans la fosse de garde située à l’embouchure de l’Adour. Ce même sable est dragué puis clapé devant les plages, au Printemps et à l’Automne, avant de recommencer son cycle. L’élu est pourtant optimiste. « Les campagnes de clapage sont de plus en plus efficaces, la campagne d’Automne qui vient de s’achever a permis de remettre cette année 75% du sable dragué devant les plages». Depuis sa reprise en 2010, le clapage a permis de ramener 600 000 m3 de sable et d’améliorer le profil des plages sud dont la pente s’est nettement adoucie. Forte de cette expérience, la Ville demande l’extension de la zone de clapage vers les plages nord dans l’arrêté inter préfectoral autorisant les opérations de dragage/clapage, qui sera renouvelé en 2014.
Par contre, le clapage ne peut pas se faire au droit des plages situées le plus au Nord, le sable repartirait directement sans se fixer sur les petits fonds. C’est donc sur ces plages que les manifestations de l’érosion sont les plus visibles : recul du trait de côte, accentuation de la pente et des bosses sur les plages, shore break ("rouleau de bord") dangereux pour les baigneurs et les surfeurs.
« Nous souhaitions sécuriser la baignade et améliorer les conditions de surveillance et d’intervention sur ces plages hors zone de clapage» explique Jean-Pierre Voisin. Après concertation avec les spécialistes et les usagers, la Ville va expérimenter une action de reprofilage par voie de terre. Pour le dire simplement, il s’agit d’aplanir la plage à l’aide d’engins de chantiers de type « chenillards ». « Mais attention », souligne l’élu, « pas n’importe où, ni n’importe comment ! Il s’agit de casser les bosses de madrague (gros sable) en maintenant le sable fin sur la plage».
Pour cela il faut d’abord connaître parfaitement la granulométrie du sable ainsi que plusieurs autres paramètres afin de s’assurer que le sable déplacé ne sera pas emporté par les flots. Des échantillonnages à la pelle mécanique sont donc réalisés les 4 et 5 novembre sur la plage des cavaliers, en période de forte marée (basse mer) sous la conduite du bureau d’études CASAGEC. En fonction des résultats, après dépôt d’un dossier Loi sur l’Eau et enquête publique, les travaux pourraient alors être réalisés avant la saison estivale 2014. « Si l’expérimentation est positive, nous l’étendrons alors aux autres plages Nord, Dunes et Océan».

Une troisième voie

Cette technique de reprofilage pourrait constituer une troisième voie dans la lutte contre l’érosion du littoral, complémentaire au clapage et à la consolidation des épis. « Le clapage est efficace, avec une drague à demeure on peut espérer remettre 100% du sable dragué devant nos plages et maintenir le profil des plages sud ». Le reprofilage par voie de terre serait une solution assez économique, « quelques jours de location d’engins de chantier avec chauffeur » estime Jean-Pierre Voisin, « une solution qui permettrait de sécuriser nos plages et d’atténuer l’énergie de la houle. D’autres voies complémentaires comme le rechargement en sable par voie terrestre ou l’extraction «minière» au large pourront être envisagées en fonction des résultats des études juridiques, financières et environnementales en cours. »"

--------------------------------

Après analyse du communiqué, on voit que le projet part dans le bon sens et se veut rassurant contrairement à l'annonce faite initialement dans le journal de la semaine dernière. Plusieurs points retiennent notre attention et méritent des explications, explications obtenues auprès des services techniques de la ville:

-"la Ville demande l’extension de la zone de clapage vers les plages nord dans l’arrêté inter préfectoral autorisant les opérations de dragage/clapage, qui sera renouvelé en 2014": c'est une très bonne initiative, cela va permettre d’étendre la lutte contre l'érosion dans un secteur jusqu'ici oublié par le clapage côtier et malmené par l'érosion artificielle. Cette extension de zone devrait s'agrandir de 500 mètres vers le nord jusqu'à la plage de l’Océan inclue.

zone du clapage côtier anglet
Plan général des zones de dragages et d'immersion comme le définit l'arrêté inter-préfectoral de 2004. En vert, c'est la simulation de la future extension qui apparaîtra dans le prochain arrêté de 2014.

-"casser les bosses de madrague en maintenant le sable fin sur la plage": l'idée, c'est de recréer une pente plus douce en poussant, à marée basse, les graviers présents en très forte proportion sur le haut de la plage vers les "trous" de marée basse. Le poids de ce gros sable est trop important pour être emporté par le courant local vers la fosse de garde, c'est à dire vers la zone de dragage. Ils contribueront donc à maintenir le nouveau profil de l'estran pendant plusieurs mois voir peut-être plusieurs années... Une partie du sable plus fin présent sous la madrague sera alors "libérée" et réapparaîtra pour le bonheur des plagistes. La plage sera aussi plus favorable aux baignades en familles et plus propice à la pratique des sports de glisse avec la disparition théorique des shores break. Les échantillonnages effectués cette semaine en haut de plage confirment l'accumulation quasi totale de madrague sur plusieurs mètres de profondeurs. D'autres échantillonnages doivent être effectués prochainement à marée basse sur une zone plus basse avec des conditions climatiques plus favorable qu'en ce début de semaine.

sable cavaliers sondage nov 2013
Dans ce trou creusé à la pelleteuse cette semaine à la plage des Cavaliers, on voit que 90% des strates sédimentaires sont composées de différentes madragues. (photo ville d'Anglet)

-"Si l’expérimentation est positive, nous l’étendrons alors aux autres plages du nord, Dunes et Océan": l'étude doit répondre à un dossier de Loi sur l’Eau et à une enquête publique. Si tout se passe bien, la ville souhaiterait mettre en place ce projet sur la plage des Cavaliers dans une période favorable, après les grosses houles hivernales, c'est à dire à la fin du Printemps 2014 ce qui nous parait plus logique et nous rassure sur le bien fondé de cette approche. Si les retours du terrain sont concluants, le protocole, peu coûteux, sera alors généralisé à l'ensemble des plages du nord c'est à dire aux plages des Cavaliers, des Dunes et de l'Océan comme le laisse entendre le titre de l'étude.

-"D’autres voies complémentaires comme le rechargement en sable par voie terrestre ou l’extraction «minière» au large pourront être envisagées": bien qu à ce jour, aucune étude n'est été lancée officiellement par la Mairie, ces idées restent d'actualité comme solutions d'avenir.

En conclusion et sous cette approche, l'idée de test à la plage des Cavaliers nous semble intéressante et raisonnable avec le choix d'une période propice pour effectuer ces travaux. Il ne reste plus qu'à attendre le compte rendu de l'étude et la sortie de l'enquête publique qui, on l'espère, sera favorable à l'avenir des plages d'Anglet!

L'équipe SoSLa

anglet 1953
Le nord des plages d'Anglet en 1953, un autre visage qui laisse nostalgique.

 

 


Source : SOS LITTORAL ANGLOY

 

 

 

Bacalao
Anglet Surf Info - Ecologie

https://twitter.com/timeline/home?status=https://www.angletsurfinfo.com/news-25-150/etude-de-faisabilite-du-reprofilage-des-plages-nord.html