24 Janvier 2014
73883 visites
Ecologie

Depuis 2 mois, un littoral angloy sous pressions ! 1/2

Depuis la fin de l'automne 2013, le nord de l'océan Atlantique est d'une humeur particulièrement agitée. En effet, on a relevé depuis la première grosse houle arrivée fin Octobre, soit il y a un peu plus de 2 mois, plus de 10 dépressions générant des houles XL sur la côte, avec des pics enregistrés au dessus de 8 mètres à la bouée ouest Arcachon à environ 400 km au large.

Autre particularité, 7 de ces 10 swells sont arrivés avec des vents de sud faibles à modérés. En général, ce genre de conditions arrive avec des vents soutenus voir fort d'ouest-sud ouest ou ouest nord ouest. Mais là, le vent a favorisé l'effet du courant marin sud nord angloy pour pousser le sable vers l'entrée de l'Adour.

 

 

De plus, les grands coefficients de marée ont permis aussi au sable de s'accumuler en haut de plage. Le résultat de cet épisode se manifeste par des amas de sédiments au sud des digues qui, bloqués dans des culs de sacs rocheux, finissent, ça et là, par traverser leur obstacle en "passant par dessus bord" avec l'aide de l'océan!
La grande marée nocturne du 3-4 Janvier avec un coefficient de 108 et celle du 6-7 Janvier 2014 caractérisée par la plus grosse houle enregistrée ces 15 dernières années sur la bouée ouest Arcachon (de mémoire) ont été, de loin, les plus fortes:

 

 

dépression arrivée le soir du 0601 2014
La dernière houle "XXL" est arrivée dans la soirée du 6 au 7 Janvier sur la côte Aquitaine. Son intensité, véritable trou noir au milieu de l'océan, a produit un pic de houle relevé à 12.8 mètre et 14 secondes de période! (photo issue de ASI)

Etat des lieux en image au 07/01/2014.

- Vue depuis la pointe Saint Martin:

marée basse 2013 09 18 coef 105
marée basse 2014 03 01 coef 108 hauteur mer 0.39m
Ces 2 photos ont été prises à marée basse avec des grands coefficients de marée. La première date du 18/09/2013 et la seconde du 03/01/2014. On note une disparition incroyable du volume de sable sur la partie basse de la plage: une partie s'est accumulée dans les blocs du haut de plage, une autre est allée se déposer vers le large.

Au niveau du pied de la falaise aux blockhaus, le sable est parti, laissant réapparaître en plusieurs points de gros galets ou "anciens bouts de falaise". A gauche, la digue a même refait surface! L'homme dessus laisse imaginer le volume de sable emporté.
L'affouillement du pied de la falaise évolue dès que l'équation grosse houle + gros coefficient de marée est réunie. Plus le sable la plage disparaîtra et plus l'érosion de cette éperon rocheux s’accélérera. Voici une petite séquence historique en marche arrière de cette évolution:

marée basse 2014 09 01 coef 71 bis
marée basse marée basse 2014 03 01 coef 108 hauteur mer 0.58m
VVf sud 15 janvier 2012
Vvf sud Anglet 1950 environ
sud vvf 1921
On peut noter non seulement que la plage est plus grande à marée basse sur cette dernière photo datant de 1921 par rapport à la deuxième datant de 2014 mais qu'en plus, le sable visible à marée basse a totalement disparu aujourd'hui.
On note la présence d'un trou dans la falaise sur les 3 premiers clichés. Galerie du blockhaus "Kaverne" ou bien cavité liée à la dégradation naturelle de la roche, on est en tout cas en présence d'un vrai gruyère...

- L'escalier sud de la plage du Vvf:

vvf sud Anglet 3 janvier 2014 1vvf sud Anglet 6 janvier 2014
Première photo du 03/01/2014 et deuxième photo du 07/01/2014. Le désensablement des marches confirme la disparition du sable sur la zone sud du Vvf.

- Poste de secours du VVf:

Vvf poste de secours le 0401 2014
La place du poste de secours a été balayé par les vagues jusqu'aux douches voire plus.

- Le plateau rocheux visible à marée basse:
vvf 4 Janvier 2014
Cet hypothétique extrémité de la petite pointe de la Chambre d'Amour laisse surgir sa nouvelle envergure, conséquence d'une plage qui recule et qui se creuse dans sa partie basse...

- Vue de la plage du Vvf depuis la petite pointe de la Chambre d'Amour:

vvf 4 nov 2013vvf 5 Janvier 2014
Première photo du 04/11/2013 et deuxième du 05/01/2014: ici, c'est bien net, le sable est venu s'accumuler à la fois en haut de plage et contre l'épi. On peut sauter maintenant directement depuis la route dans le sable!

- L'esplanade du Vvf et ses marches de jour:
Vvf 3 octobre 2013  Vvf 3 janvier 2014Vvf 6 janvier 2014
En 3 mois, le sable a recouvert un peu plus de huit marches de cet escalier correspondant à une élévation de plus de 120 centimètres du niveau en haut de plage. La mer s'est construite un véritable tremplin pour "poser grain à terre"! Seule bonne nouvelle, c'est qu'ici, le sable est redevenu fin. Peut être un signe du clapage côtier effectué devant ces plages.

-L'esplanade de nuit:

VvF 6 01 2014 20h30 submertion 1VvF 6 01 2014 20h30 submertion 2VvF 6 01 2014 20h30 submertion 3VvF 6 01 2014 20h30 submertion 5
La submersion de l'esplanade s'est faite de nuit le 4 Janvier lors des coefficients de marées de 108 et le 6 Janvier de façon quasi similaire correspondant à un niveau jamais atteint ces dernières années. Le réseau électrique au sol a bien résisté !

- La plage du Club:

Elle est bien plus marquée que sa voisine du VVf. Le sable est venu se coincer entre le mur de soutien et la face sud de la haute digue du Club. Cet amas de sable grossier est devenu tellement important qu'une partie a fini par dégueuler par dessus la digue avec quelques blocs colorés de la biennal d'art contemporain...

club 0411 2013club 0501 2014
Au sud, en 2 mois, on voit que le niveau du sable de la plage n'a pas bougé contrairement aux blocs d'ophite près du mur! Au nord, le niveau du sable est bien monté et a traversé l'enrochement. (Première photo du 04/11/2013 et deuxième photo du 05/01/2014)

Le club vu depuis sa digue en Mai 2012 et en Janvier 2014 (photo 2 ASI):
club 0405 2012ASI Club 04012013 hauteur de plage
La modification du profil de cette plage avec la formation d'une forte pente crée une vrai problématique pour la pratique des sports de glisse enseignée par l'Anglet surf club.

- La digue du Club:

ASI Club 04012013 bloc

club 0701 2014
La différence de niveau entre chaque côté de l'épi est sans appel! (photo 1 ASI)
Une solution pour contrer ce phénomène répétitif depuis de longues années, et qui permettrait d'éviter l'attente si longue et incertaine des bulldozers au mois de Juin, serait de créer un "By-Pass" dans la structure haute de la digue, c'est à dire de positionner trois tuyaux de gros diamètre afin que le sable grossier puisse s'évacuer avec les vagues à travers la digue avant que celui ci ne s'accumule trop et déborde. La plage retrouverait ainsi un échange sédimentaire avec sa voisine permettant une meilleur gestion du profil de plage.

- La plage des Sables d'Or:

18 septembre 2013 Anglet surf info
sable d'or 0501 2014
La première photo date du mois de septembre 2013 et la seconde du 5 Janvier 2014.
La plage s'est légèrement engraissée surtout sur la zone au nord de la plage près de la digue des Sables d'Or. La faible hauteur de l'enrochement permet au trop plein de sable de s'évacuer vers le nord. Le profil de l'estran est donc moins marqué.

La plaque de béton délimitant la fin du mur de soutien à l'angle nord est depuis plusieurs années malmenées: Eh oui, la mer saute jusque là!
sable d'or 0401 2014
Le Barbot, ruisseau local, parvient encore à s'échapper les jours de grosse pluie. Il marque la fin de la zone urbanisée. En effet, plus au nord, l'océan a gagné la partie sur l'homme depuis fort longtemps. Le mur de soutien qui continuait autrefois sur plusieurs centaines de mètre a disparu depuis 40 ans. On peut observer encore aujourd’hui quelques vestiges de ce combat avec des bouts de rempart gris disséminés sur la plage et qui resurgissent avec le départ du sable.

sable d'or 1974
Le mur en 1974.

sable d'or 0701 2014
Le mur le 07 Janvier 2014.

sable d'or terrain de voley 0401 2014
Et maintenant, sur cet plage libérée de contrainte mais assaillie par l'érosion, les vagues finissent par mourir 80 mètres plus loin à l’intérieur de cette limite.

sable d'or panini show 0401 2014
C'est à dire à la hauteur de la sandwicherie "Panini Show". C'est le niveau marin le plus élevé de l'on a noté depuis que l'on suit avec précision les colères de l'océan. (3 ans environ)

FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE. DEUXIÈME ET DERNIÈRE PARTIE DANS UNE SEMAINE AVEC LE BILAN DU CENTRE ET DU NORD DES PLAGES D'ANGLET

 

 

L'équipe SoSLa

 

SOURCE : SOS LITTORAL ANGLOY

 

 

Bacalao
Anglet Surf Info - Ecologie

https://twitter.com/timeline/home?status=https://www.angletsurfinfo.com/news-25-165/depuis-2-mois-un-littoral-angloy-sous-pressions-1-2.html