17 Avril 2015
75290 visites
Ecologie

Anglet, du sable plus qu'il n'en fallait - 4/6

Nous avons pu observer à l'aide des cartes historiques que les plages de la Chambre d'Amour se sont engraissées avec le temps, et qu'elles se sont alignées avec la côte nord d'Anglet et le sud du littoral des Landes.

Mais ici, quels sont les constats des scientifiques de l'époque qui confirment ces impressions?

 

 

 

 

C- Des constats scientifiques au sud de la côte Angloye.

- Début 1800, Jean Thore, médecin et botaniste français, s’intéresse de près à la nature géologique des sols du sud-ouest de la France et à ses rapports avec la santé humaine. Il profite de son passage à Bayonne pour faire une description géologique de la Chambre d'Amour et de son évolution. Il écrit: " La côte se présente telle quelle, rocheuse devant l'auteur mais il entend qu'elle devait être jadis plus importante avant d'être érodée par les vagues et envahie par les sables...." puis il signale un peu plus loin "Une grande anse dont une partie est accessible uniquement lors des très basses marées. Dans tout le reste, la mer s'y brise avec un fracas épouvantable."(9, page 292) Il laisse entendre que les "falaises mortes" de la petite Chambre d’Amour d'aujourd'hui étaient (photo M), il y a 200 ans, des falaises vives balayées par les vagues!

 

falaises mortes de la petite Chambre d'Amour 2013

"Photo M: les falaises mortes de la petite Chambre d’Amour durant l'hiver 2013 sont composées de grès et de calcaire gréseux"

 

Il ajoute: "La Chambre d'Amour, si basse et presque totalement abandonnée par la mer aujourd'hui, formait, il n'y a peut être pas trois siècles, une vaste et haute caverne toujours baignée par les eaux de l'océan, qui ne la visitent aujourd'hui qu'à l'époque des grandes marées, s'en éloignant par conséquent peu à peu, en déposant, à son intérieur et aux environs, les sables qu'il vomit… ainsi la Chambre d'Amour disparaîtra entièrement".(9, p 290 et Photo M)

 

Jean Thore décrit aussi la célèbre grotte de la Chambre d'Amour: "La grotte s'encombre peu à peu de sable et la basse mer en permet aujourd'hui l'entrée pendant les 3/4 de l'année. Elle sert de retraite aux pasteurs et aux moutons en cas de mauvais temps...." et un peu plus loin de rajouter: "que le sol de la grotte s'est exhaussé expliquant qu'il y ait des graffitis là ou aujourd'hui, il est impossible d'aller" (9, page 289)


La légende des amoureux qui y périrent noyés parait maintenant plus évidente. Ainsi cette endroit fut longtemps un lieu de refuge rythmé par les marées avant d'être envahi par les sables.(Photo N)

 

La grotte de la Chambre d'Amour 2013

"Photo N: la grotte de la Chambre d’Amour en 2013"

 


- En 1858, l'ingénieur Vionnois des Ponts et Chaussées rédigeait dans son rapport: " La chambre d'Amour, autrefois baignée par la mer, aujourd'hui ne l’est plus et se trouve obstruée par les sables, qui ont doublé la pointe qui porte le même nom et s'appuient actuellement sur les rochers de la pointe St Martin. Au début de ce siècle, la première de ces pointes ne découvrait que lors des marées de vives eaux, qui maintenant l'atteignent seules. La mer a donc abandonné son littoral en cette partie, par suite de l'accumulation des sables, et on évalue sa marche rétrograde à près de 3 mètres par an"(5, page 276)

 

anglet Chambre d'Amour 1870 Archives départementales de Pau

Schéma O: extrait des relevés établis par les ingénieurs des Ponts et Chaussés publiés en 1870 (Archive départementale de Pau, Fond de la préfecture Sous Série 4 S 202, Service Maritime)

 


Suite au calcul des limites du territoire maritime effectués entre 1861 et 1870, l'engraissement de la plage de la Chambre d’Amour est évalué en moyenne à 3 mètres par an et ce, à 4 kilomètres de l’embouchure! La végétation dunaire sur le haut de la plage, a elle aussi progressé. Enfin, les relevés bathymétriques à -10 mètres au droit des plages montrent là aussi une progression des plages sous marines et des petits fonds vers le large. (Schéma O)

 

F. de la Roche Poncié, ingénieur hydrographe de la fin du 19 ème siècle, signale en 1878 dans ses recherches que les plages au nord de la pointe Saint Martin s’avancent chaque année dans la mer, et qu'il en est de même de la Grande Plage à Biarritz qui en 50 ans à progressé de 84 mètres (10) .

 

Cette circulation du sable entre la Chambre d'Amour et la Grande plage de Biarritz est liée au rapprochement des petits fonds et des plages sous marines devant la pointe St Martin suite à l’engraissement de la côte angloye par la dérive littorale nord sud. Soixante dix ans plus tôt, J. Thore laissait déjà entrevoir cette évolution: "L'auteur avait déjà remarqué un transit nord-sud qui nourrissait les plages de Biarritz et du vieux port par les plages d'Anglet et le nord".(9, page 289). L'échange sédimentaire entre les plages d'Anglet et celles de la grande plage de Biarritz était un phénomène qui prennait de l'ampleur. Cette accumulation de sable contre la pointe Saint Martin a dû, au cours du 19 ème siècle, participer grandement à la protection de ses falaises en diminuant le travail de sape infligé par les vagues.

 

 

chambre d'amour 1872 archives départementale de Pau

Schéma P: extrait des relevés établis par les ingénieurs des Ponts et Chaussés publiés en 1869 (Archive départementale de Pau, Fond de la préfecture Sous Série 4 S 202, Service Maritime)

 


Fort de cet engraissement sédimentaire sans fin, l’Etat attribut à la ville d’Anglet en 1872 les nouveaux territoires gagnés sur la mer. (Schéma P)

 

Entre 1578 et 1892, la terre aura gagné à la Chambre d'Amour au minimum 300 mètres sur l'océan créant le charme incontestable de ses plages, que même Napoléon vint chevaucher à plusieurs reprises au début du 19 ème siècle!

 

 

Le sud du littoral angloy  début 1900

Carte postale datée début 1900, laissant imaginer l'étendue des terres gagnées sur la mer et le charme d’antan de ce lieu.

 


Depuis son ouverture à Boucau, l’embouchure de l’Adour a progressé d’environ 1000 mètres vers le large, et le littoral voisin s’est orienté perpendiculairement à la direction des houles incidentes"(4). Il est très clair et très net que les plages d’Anglet vivent depuis plusieurs siècles, voire même depuis 7000 ans, un vrai paradoxe qui va à l'encontre des idées reçus avec l'avancée de la terre sur la mer, alors que la côte aquitaine recule inexorablement depuis plusieurs siècles. Ce phénomène est si important qu'il alimente progressivement les plages de Biarritz depuis plusieurs décennies. Mais les activités de dragage, testées dès 1893 à l'entrée de l'Adour et validées en 1896, vont modifier l'écologie des lieux en provoquant l’inversion de la tendance. Ainsi plusieurs siècles d’engraissement naturel vont céder la place à une érosion artificielle qui, hélas, va se maintenir jusqu’à nos jours. C'est ce que nous verrons au cours des deux prochains épisodes...

 

 

Evolution de la côte angloye entre 1578 et 1896

Bilan de l’évolution du littoral entre 1578 et 1896.


 


L'équipe SoSLa

(*) Lire épisode 1 SoSLA: "Anglet: du sable plus qu'il-n'en fallait, la vraie histoire."
(0) S. Planton et Al. ONERC Rapport niveau de la_mer: "Le climat de la France au XXIe siècle"
(1) C. Mignot et J. Lorin "Evolution du littoral de la côte des Landes et du Pays Basque au cours des dernières années".
(2) A. Alexandre BRGM RP-52370-FR "Etude de l'érosion de la côte basque: synthèse bibliographique".
(3) F. Jaupart "L'embouchure de l'Adour et ses variations après le détournement" Soc. SC L.A. Bayonne
(4) Jean Dubranna, Thèse universitaire de génie civil 2007 "Etude des échanges sédimentaires entre l'embouchure de l'Adour et les plages adjacentes d'Anglet."
(5) Monsieur Vionnois, ingénieur des Ponts et Chaussées au service du port et faisant partie de la commission spéciale crée en 1837 chargé de rechercher les moyens d'améliorer l'entrée du port de Bayonne, Annales des Ponts et Chaussées, BNF, 1858 "Histoire de l'Adour".
(6) L'ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées 1867, Aliénation d'une carrière par la commune d'Anglet Archive départementale de Pau, Fond de la préfecture Sous Série 4 S 202, Service Maritime.
(7) J-C DELORME 1978 "Le port de Bayonne" IV centenaire du détournement de l’Adour.
(8) Jean Jacques Anatole Bouquet de La Grye "Rapport Pont et Chaussées 1861" Archive départementale de Pau, Fond de la préfecture Sous Série 4 S 202, Service Maritime.
(9) Jean. Thore,Promenade sur les côtes du golfe de Gascogne ou aperçu topographique, physique et médical des côtes occidentales de ce même golfe.
(14) Pierre Yves Landouer, DDE de Bayonne "Défense du littoral d'Anglet, Golfe de Gascogne : un exemple dans une zone à forte houle." Bulletin 1990 n 71, page 40-49.
(10) Ferdinand de la Roche Poncié, "Recherches hydrographiques sur le régime des côtes", cinquième cahier de 1870 à 1878.
(21) Nicolas Flanbergue, extrait de la la peinture de 1612, Archive Médiathèque de Bayonne.
(27) M. F. Morel, "Bayonne, vues historiques et descriptives" 1836

 

Source : SOS LITTORAL ANGLOY

 

 

Bacalao
Anglet Surf Info -  Ecologie